Histoires d’hommes de Xavier Durringer

histoire-dhomme-spectacleCes Histoires d’hommes, dont les premières ont été écrites pour Judith Magre et lues au festival d’Avignon 2002, rassemblent une quarantaine de monologues destinés à des actrices de tous les âges. On retrouve dans cette série de textes le style si patriculier de Durringer. Ces monlogues permettent comme toujours chez lui de nous présenter un grand nombre de personnalités diverses,des petits bouts de vie de femmes, amoureuses, seules, en colère.

Quoi de plus vibrant qu’une parole seule
Un monologue……des monologues
Des femmes seules venant livrer une part d’elle –même.
Au plus juste de l’instant de la rupture ; laissant un gouffre entre l’homme et la femme.
Histoires d’hommes : c’est l’histoire de toutes ces femmes, toi , moi , elles….
Qui parlent de l’absence de cet homme
Qui endurent la possession de cet homme
Qui assument , qui s’ennuient , qui pleurent, qui rient
Qui fondent au moindre sourire de cet homme
Qui , finalement , préfèrent un chat à cet homme
Et pourtant , pourtant Adam et Eve….
C’est cette croyance en l’être opposé qui nous attire , nous aimante
La conviction intime que la lune et le soleil sont indissociables.
C’est dans la chaleur du bassin méditerranéen entre une machine à laver
Et un salon de coiffure , sur air de samba languissant , que la parole tendue, invective
De xavier Durringer prend corps .
Pour refaire l’histoire du monde , il faut juste être deux .

a venir

Durée du spectacle : 1h15mn
tout public ( à partir de 16 ans)
dimension du plateau : profondeur 6 m ,  ouverture 10m
dispositif scénique : frontal ( détails fiche technique)

  Prix de cession:
En fonction du nombre de représentations ( la base étant 1 représentation 3000€ HT++)
Les ++ sont les transports pour 8 personnes ( tarif syndeac)
les hébergements et repas ( sur place où tarif syndeac):
J -1 : montage 3 régisseurs arrivé à 9h00 au théâtre ( où la vieille selon le trajet) .
Le soir arrivée des comédiennes + metteure en scène
J : arrivé du chargé de production . Démontage à l’issue de la représentation ( 2h00 chargé)
Hébergement en fonction du trajet.

Ce spectacle est soumis au droits de la SACD

  Autour du spectacle:
ces animations sont comprises dans le prix de cession.

•possibilité de lecture de texte de Xavier Durringer, dans le cadre d’une rencontre en médiathèque, maison de retraite, maison pour l’emploi, association de femmes, etc…

•pour les représentations scolaires , la metteure en scène propose une rencontre dans les lycées avec les élèves venant assister au spectacle.

•Une rencontre avec l’équipe de création et le public à l’issue de la représentation.

•Action de sensibilisation sous forme de déambulatoire dans les commerces à proximité du lieux de représentation.

C’est une incarnation charnelle et éminemment vivante qu’elle envisage pour ce spectacle aux couleurs chaudes, solaires à la scénographie inspirée d’Almodovar pour « mettre en contradiction la force de vie de ces femmes et les accents stridents du texte. »
Un texte qui explore les rapports hommes-femmes, dans toute leur complexité, et dévoile « une partie intime et essentielle de chacun de nous ».

Le Dauphiné Libéré
20/11/08


 

Comédienne au sein de Théâtre et Compagnie, Lucile Jourdan signe sa première mise en scène. Et ce n’est pas un hasard si elle a choisi « Histoires d’hommes » de Xavier Durringer pour se lancer. « J’avais un vrai désir de travail sur le jeu des acteurs et ce texte s’est imposé à moi. C’est une succession de monologue où des femmes se livrent… Et pas à moitié! Leur âme se révèle et jaillit car l’écriture est d’une profondeur vertigineuse, c’est la poésir pure qui ouvre de vastes perspectives côté création. »
Pour l’accompagner dans l’aventure, Lucile a fait appel à trois comédiennes avec qui elle entretient une belle complicité : Floriane Durin, Marianne Pommier et Estelle Galarme, qu’elle dirige avec un grand souci  d’authenticité.

Le Dauphiné Libéré
21/11/08


 

Histoires d’hommes? Ce sont des monologues de femmes…qui parlent d’hommes à travers des textes courts. « Il ne s’agit pas de café théâtre, ni de comédie musicale, mais de textes acides de Durringer » explique Lucile Jourdan. Elle veut mettre en avant le côté universel de la femme avec ses rêves d’enfant. Bien entendu, les textes de Durringer  sont un peu crus. « Il y a une poétique contemporaine. On peut être choqué par certains mots, mais en même temps c’est très humain. »

Nice-Matin
15/01/09


 

Un spectacle reposant sur une mise en scène recherchée, originale et dynamique, ne pouvant alors qu’enchanter!  Sur scène, ces petits bouts de vie de femme aux personnalités variées, ont osciller entre amour et colère, aveux et souvenirs, avec tant de réalité qu’ont aurait presque oublié que ce soir-là, la vie quotidienne n’était qu’un spectacle!

Nice-Matin
16/01/09


 

Dossier de presse à venir, nous contacter